A propos

Je m’appelle Julien, j’ai 28 ans et je suis diagnostiqué bipolaire de type II depuis Juin 2018.

Bien sûr, les symptômes de cette maladie ce sont fait ressentir bien plus-tôt.

En fait, déjà tout petit, je me sentais différent.  

Cependant c’est seulement en 2014, vingt-quatre ans après avoir vu le jour pour la première fois, que les choses sont devenus réellement inquiétante.

Je connaissais déjà des périodes de bas et de hauts mais j’arrivais plus ou moins à les gérer.

Assez pour ne pas s’en préoccuper davantage.

Viens donc 2014.  

Après la réussite de ma licence universitaire avec difficulté, je décide d’abandonner la fac et de partir en Australie.

C’est à la fin de ce séjour de deux mois que, sous la fatigue et le stress, je fais une bouffée délirante aiguë.

Direction les urgences psychiatriques donc. D’abord en Australie puis en France.

S’en suit une longue débâcle entre les médicaments et les effets secondaires.

En 2017, n’ayant pas de réel diagnostic et de gros effets secondaires, je décide d’arrêter mon traitement.  

Tout se passe plus ou moins bien jusqu’en juin 2018.  

A cette date, je décide de quitter mon job, ma copine et de partir sur les routes avec ma clio II.

J’étais en pleine phase hypomaniaque.  

Connaissant les risques, je me suis alerté à temps et me suis orienté vers le corps médical.  

Après quelques rendez-vous avec la psychiatre des urgences, je me suis ensuite redirigé vers un psychiatre de ville pour finalement, redémarrer le traitement.

Les doses étant bien moins fortes, j’ai repris goût à la vie.

Avec une hygiène de vie adéquate et un suivi médical et psychologique, je suis désormais en rémission depuis un an. Les symptômes résiduels diminuant de plus en plus avec le temps.

Vous pouvez retrouver une partie de mon histoire en cliquant ici :